Lire : Coonardoo, l'Australie des années 30

Publié le par Anne-Lise

Lire : Coonardoo, l'Australie des années 30

Coonardoo, écrit par Katherine S. Prichard dans les années 30 est un poignant roman d'amour mais aussi un document précieux pour comprendre comment s'est installée cette domination apparemment consentie par tous d'un peuple sur un autre.
Dans la station d'élevage de Wytaliba, tenue par Mrs Watt et son fils Hugh, en Australie de l'ouest, terre sauvage et aride, vit une tribu d'Aborigènes. Ceux ci sont libres de rester ou de repartir à la vie nomade, mais on comprend que cette sédentarité au voisinage des Blancs leur assure sécurité alimentaire et les protège des exactions. En échange la tribu donne sa force de travail. Personne n'a de salaire. Un respect mutuel règne entre Blancs et Noirs.
Cette situation bien décrite est un vrai procès du colonialisme, elle permet d'appréhender les mécanismes par lesquels s'instaure, parfois avec bonne conscience, une relation profondément inégalitaire qui finit par être considérée comme normale par les uns et les autres.
Dans cette tribu des "noueux", vit une fillette, Coonardoo. Elle grandit avec le jeune Hugh. Ces deux là s'aiment à la manière dont s'aiment maître et esclave. En grandissant Coonardoo ne revendique rien d'autre que de vivre auprès de Hugh dans son ombre et dans son estime. Elle se marie à un bel homme de sa tribu. Hugh, qui est pétri des préjugés de sa classe, n'imagine même pas approcher Coonardoo sexuellement et réprouve sévèrement les mauvais traitements et l'exploitation sexuelle des femmes aborigènes auxquels se livre son voisin détesté Sam Geary.
On comprend que Hugh aime profondément Coonardoo mais il ne peut l'imaginer ni en égale et l'aimer comme compagne, ni la posséder comme le ferait Sam Geary.
Cependant, à la mort de sa mère, Hugh est dans un tel état de désespoir que ses préventions tombent l'espace d'une nuit qu'il passe dans les bras de Coonardoo.
Neuf mois plus tard, Coonardoo met au monde un beau garçon, et, si les Aborigènes attribuent cette naissance aux esprits, Hugh, lui, comprend que l'enfant son fils. Parviendra t-il à transgresser ses interdits de classe et à assumer son amour pour Coonardoo que, par ailleurs, Sam Geary convoite ouvertement ?


Cette œuvre est un classique de la littérature australienne, à sa sortie, elle a fait événement et pour certains, scandale, d'autant que sa sortie fut contemporaine d'une bouffée de violence à l'encontre des Aborigènes en Australie de l'ouest.

En anglais sur Amazon. Une traduction française existe mais difficile à trouver.

Commenter cet article