Embarquez pour l'Australie aborigène.

Publié le par Wanampi

ENFANT DU RÊVE, roman historique sur les premiers contacts entre l'Occident et les natifs de l'Australie.

tome 1 : La grande terre australe 18 euros - tome 2 : La rencontre : 18 euros

- Chez votre libraire - Sur FNAC.com - Sur Amazon.com

- Extrait du tome 1 :

" - Le Rêve Igname a voyagé jusqu’ici ! Remarqua Aniouga, ses racines courent partout sous cette terre!

Et elle posa sur sa tête son pitchi alourdi de belles racines blanches et fraîches, celles dont on se régale sans même avoir besoin de les cuire. Dans la vie errante des deux femmes, il y avait parfois des éclats de bonheur lorsque quelque caractéristique de la flore ou du relief faisait lien avec leur terre et les histoires qui la racontent.

Nomi ne répondit pas, quelque chose la tourmentait, un poids dans la poitrine lui faisait venir sans cesse à l’esprit l'enfant qu’elle avait laissé endormi pour faire cette collecte miraculeuse. Leur campement était caché dans une épaisse futaie et elles avaient pris soin d’étouffer le feu et d’effacer leurs pas tout autour. Cela n’était pas l’habitude, malgré le poids de ce gros bébé, elle l’emmenait toujours sur sa hanche. Qu’est-ce qui l’avait poussée cette fois-ci à le laisser derrière elle ? Les démons lui avaient-ils soufflé cette décision ? Elle avait peur et se hâtait.

- Ah le peuple Igname est un grand voyageur! Continuait Aniouga, regarde ces craquelures du sol, il continue son chemin, creusons ici! je suis sûre qu’il y a là de magnifiques tubercules!

- Nous en avons assez, dit Nomi, laisse cela!

Mais, toute à l’euphorie de sa récolte, l’autre se mit à fouir avec ardeur. Lorsqu’elle eut découvert la grosse racine joufflue, elle la coupa avec soin, laissant un morceau en terre de façon à ce que la plante puisse renaître. Nomi revint sur ses pas et, avec agacement, elle tira violemment sur le rhizome arrachant une longue liane où pendaient plusieurs tubercules de toutes tailles.

- Voilà! es-tu contente ainsi ?

Elle les fourra dans son pitchi et reprit sa course. Aniouga regarda le saccage avec horreur.

- Tu as brisé les racines ! hurla-t-elle, tu as brisé la loi! Feras-tu donc toujours notre malheur?

Elle courut derrière Nomi tout en l’invectivant.

- Qu'as-tu appris en suivant ta mère? Ne sais-tu pas que les forces de la terre sont dans ces racines?… Nous aurions dû couvrir ce trou à ignames pour le protéger, et au lieu de ça, tu as blessé leurs corps, tu as fait couler leur sang…

- Arrête ces jérémiades! Finit par hurler Nomi, que nous importe ces racines? nous ne reviendrons jamais ici!

Alors Aniouga se tut, terrassée par la conscience de leur isolement, il lui sembla que plus rien ne les reliait à l’humanité, celle qu’avaient créée les ancêtres du tjukurpa avec ses lois, ses rites, ses interdits, son immense respect pour la nature… Qu’étaient-elles d’autre, désormais, que des animaux cherchant leur pitance. Ses larmes ruisselèrent en silence pour ne pas irriter d’avantage sa compagne. "

Pétroglyphes. Figures Bradshaw, Kimberley

Pétroglyphes. Figures Bradshaw, Kimberley

Embarquez pour l'Australie aborigène.
Embarquez pour l'Australie aborigène.

Commenter cet article