Nosepeg Tjupurrula, figure légendaire du désert.

Publié le par wanampi

Nosepeg Tjupurrula, figure légendaire du désert.

Né vers 1915 au sud du lac MacKay, terre pintupi, Nosepeg développa une intime connaissance de sa terre jusqu'à son départ pour Haast Bluff. Là ses compétences de traqueur, de guide et d'interprète furent utilisées par les patrouilles de la «Wefare branch» chargées de sédentariser les tribus nomades. De 1957 à 1964, Nosepeg participa donc à la recherche des groupes errants, convainquit les familles nomades que l'abondance d'eau et de nourriture procurée par les Blancs valait mieux que la dure vie du désert, et permit de les regrouper dans les camps de sédentarisation.

Cette action allait se révéler très dommageable pour les peuples nomades, arrachés à leur vie, à leur territoire, à leurs croyances, sous le prétexte de la terrible sécheresse qui sévissait ces années là. Nosepeg ne fut sans doute pas conscient du rôle qu'il joua dans ce désastre, pas plus que Jeremy Long, le chef des patrouilles, qui croyait oeuvrer au salut des Aborigènes.

Nosepeg fut si apprécié que des cinéastes l'utilisèrent comme acteur dans des films retraçant l'épopée de la pénétration du désert par les Blancs.

A Papunya, où le mouvement de la peinture acrylque commençait, il fut l'un des premiers peintres. Toutefois ses activités de chef de file rituel reconnu par les communautés Pitjantjatjara, Pintupi, Winanpa, Matjatjara et Warlpiri, passèrent toujours avant l'activité de peinture.

Il fut un peintre occasionnel dont les œuvres sont imprégnées d'une profonde connaissance de la loi Pintupi. Il mourut en 1990.

Nosepeg Tjupurrula 1972 Pintupi c.1915-90 Photo © Allan Scott

Nosepeg Tjupurrula 1972 Pintupi c.1915-90 Photo © Allan Scott

Publié dans ART D'AUSTRALIE

Commenter cet article