Aborigènes du Kimberley, gardiens de Wandjina et des ancêtres Gwion Gwion.

Publié le par Wanampi

Wandjinas, gravure de Lly Karadada

Le Kimberley, partie nord-ouest de l'Australie est une région à part. Marqués durement par la colonisation, ses peuples n'en ont pas moins conservé un lien très fort à sa spiritualité et aux images sacrées.

Wandjina, forme massive aux larges épaules, est "le "Toujours existant" On n'en trouve des représentations sur roche  que dans le Kimberley.

Il est dit que Wandjina et les siens descendirent de la voie lactée et créèrent la première humanité, les Gwion Gwion.

Lorsque la création fut accomplie (terre, plantes, animaux et humains), les esprits Wandjnas s'endormirent dans les grottes et devinrent des images.

Ils apparaissent comme des silhouettes massives, à la tête ronde entourée d'une sorte d'auréole ou de rayonnement. Ils ont de gros yeux ronds, pas de bouche (leur esprit est assez puissant pour se passer de paroles), des épaules renforcées (pour, disent les Aborigènes, supporter les nuages). Ils sont souvent associés aux images des Gwion Gwion, des êtres longs et filiformes.

Aujourd'hui pour les Worrorra, Ngarinyin et Woonamba, les tribus du Kimberley, les esprits Wandjinas continuent à apporter la vie sur terre. Leur principe vital reste disponible pour permettre aux enfants des hommes (et aux petits des animaux) de naître. On appelle cela les Esprits-enfants.

Tracer ou contempler une image de Wandjina transmets l'énergie native de la création.

Entretenir ces images permet au pays et à ces habitants de rester vivants. Les humains descendants des Gyorn Gyorn en ont le devoir. Or cette tache extrêmement importante s'interrompit pendant des décennies lors des déplacements de populations provoqués par la colonisation qui fut  brutale de cette région.

Mais en 1996, un initié ( un senor lawman), Charlie Numbulmoore, retourna dans les grottes et retoucha soigneusement les figures de Wandjina.

Les peintres se transmettent cette mission de mère en fille et de père en fils depuis la nuit des temps. Les plus anciennes images Wandjina et Gwion Gwion tracées sur la pierre, remontent à 20000 ans. Les images Gwion Gwion, longues silhouettes humaines aux côté des Wandjinas massifs à gros yeux, furent appelées par les gudiyas (les non aborigènes) qui les découvrirent dans les grottes, figures Bradshow.

Gwion Gwion, créatures de Wandjina, ancêtres des Hommes. Ocres naturelles sur toile

Gwion Gwion, créatures de Wandjina, ancêtres des Hommes. Ocres naturelles sur toile

Wandjina, ocres naturelles sur écorce

Wandjina, ocres naturelles sur écorce

Publié dans ART D'AUSTRALIE

Commenter cet article