Pourquoi un Aborigène n'est jamais riche...

Publié le par Wanampi

La richesse (matérielle) est un concept occidental auquel la fréquentation des Aborigènes donne un relief particulier.

Qu'est-ce qu'être riche dans l'esprit d'un homme ou d'une femme resté nomade dans sa tête, en dépit de la sédentarisation qu'il subit depuis une quarantaine d'années ?

En fait, l'Aborigène n'est riche que de deux choses étrangères à l'argent : le renforcement des liens familiaux, claniques, tribaux, et de la connaissance spirituelle des forces qui l'ont ont mis sur terre, qu'il acquiert peu à peu s'il en est jugé digne, ce qui revient un peu au même.

Et pourtant, de la richesse sonnante et trébuchante, il en circule.

Il est très rare que les Aborigènes travaillent au sens où nous l'entendons, je veux dire qu'ils tiennent un emploi. Mais il y a le « Sit down money », l'allocation versée en dédommagement des spoliations à chaque personne « aborigène » par le gouvernement australien. Il y a aussi dans certaines communautés les subsides versées par les sociétés minières pour l'exploitation de minerais sur les territoires aborigènes. Et puis, bien sûr il y a la peinture, qui peut rapporter beaucoup d'argent à un nombre limité d'individus talentueux. En effet si beaucoup d'Aborigènes possèdent des motifs à peindre, et le font rituellement, seuls les plus doués émergent sur le marché de l'art « commercial ». On sait que, dans les Arts centers, les artistes ne touchent qu'un pourcentage sur leurs œuvres, le reste étant affecté au bien de la communauté. Par contre les ateliers privés les payent directement, et les peintres recherchés empochent de belles sommes.

Qu'advient-il de cet argent ?

Il se trouve que cette présence aux autres, ce lien fusionnel, dont j'ai dit plus haut qu'ils étaient la seule richesse qui vaille, s'entretiennent par l'échange de biens. L'argent, d'où qu'il vienne ne reste jamais entre les mains de celui qui le reçoit. Il est immédiatement donné, dépensé ou joué... Mais qu'importe s'il est perdu puisque, si vous n'en avez plus, vous serez nourri par votre frère...

L'idée de thésauriser, d'investir, de faire fructifier est une chose impensable pour un Aborigène. Il est dans l'ici et maintenant, et demain n'existe pas. Pire c'est une faute grave. Cette société qui ne connaît pas de hiérarchie rejetterait celui qui prendrait de l'ascendant grâce au pouvoir de son argent... Effroyable punition !

Le premier poste de dépense est sans conteste la voiture, en particulier la voiture tout terrain. En effet, l'Aborigène, ce nomade dans l'âme, se déplace sans cesse pour visiter sa parentèle - que les déplacements de population ont dispersée – à travers les immenses distances de ce pays dont la densité de population est de 2,5 habitants au km2. Par contre, il ne manifeste aucun goût pour les bijoux, les parfums, les vêtements de prix ou les belles maisons. L'alcool est une dépense réelle mais ponctuelle, interdit au sein des communautés.

En fait, il en va de l'argent collecté de droite et de gauche, comme de la chasse et de la collecte d'antan, il convient de le répartir immédiatement selon des règles des réseaux familiaux, claniques et tribaux.

Beaucoup de voyageurs de retour d'Australie sont touchés par l'aspect « misérable » des Aborigènes croisés à Alice Springs ou dans d'autres villes de l'Out back. Il ne faut pas trop se fier à cette première impression. Telle « pauvresse » que vous croisez dans Todd mall est peut-être l'auteur de cette œuvre magnifique que vous avez admirée dans un galerie et renoncé à vous offrir parce que, vous, vous pensez aux lendemains...

 Maureen Husdon est riche de plusieurs dreamings warlpiri, sources de nombreux visuels.
 Maureen Husdon est riche de plusieurs dreamings warlpiri, sources de nombreux visuels.
 Maureen Husdon est riche de plusieurs dreamings warlpiri, sources de nombreux visuels.
 Maureen Husdon est riche de plusieurs dreamings warlpiri, sources de nombreux visuels.
 Maureen Husdon est riche de plusieurs dreamings warlpiri, sources de nombreux visuels.
 Maureen Husdon est riche de plusieurs dreamings warlpiri, sources de nombreux visuels.

Maureen Husdon est riche de plusieurs dreamings warlpiri, sources de nombreux visuels.

Pourquoi un Aborigène n'est jamais riche...

Commenter cet article