Enfant du rêve, Australie aborigène : le livre 1 est désormais téléchargeable.

Publié le par Wanampi

Gap

Gap

VERSION TELECHARGEABLE, 8,77 euros :ICI

VERSION BROCHEE, 18 euros : ICI

Nourri des témoignages des premiers voyageurs, le roman « Enfant du Rêve » restitue sous une forme romanesque la vie, les moeurs, les croyances, des Aborigènes d’Australie à une époque où la colonisation ne les avait pas encore altérés.

Concernant la présence de marins hollandais sur la terre d’Australie à cette époque, il faut savoir que, de 1629 à 1727, plus de 300 Hollandais de la Compagnie des Indes y prirent pied à la suite des naufrages qui se produisaient sur la route le long de cette côte redoutable. Des hommes, marins et soldats, mais aussi des femmes, en état de détresse absolue, se retrouvèrent sur cette terre inconnue et hostile. Jamais ils ne reparurent. Ce dont on est sûr c’est que certains survécurent, furent adoptés par les Aborigènes et firent souche. Ces destins hors du commun ont servi de socle à cette fiction.

Enfant de rêve est un grand roman de découvertes, plein de personnages attachants, d’humanité, d’émotions fortes, et d’actions.

L’histoire…

Dans une tribu aborigène un enfant à peau blanche, que l’on dit issu de la nacre, atteint l’âge de la première initiation.

Dans le même temps, à Amsterdam, un vieil homme, puissant seigneur de la Compagnie des Indes, envoie une expédition pour retrouver son unique héritier, qu’il suppose rescapé sur les rivages de la Nouvelle Hollande, comme on appelait l’Australie d’alors.

Une petite troupe composée de quelques soldats et matelots, d’un mutin repenti, d’un serviteur fidèle, d’un pasteur et d’une aventurière, embarquent pour la « grande terre australe ». Déposés sur ses rives, ils découvrent un territoire immense, désert, terriblement ingrat et hostile. La dureté du pays, la perte de tous les repères, les rivalités, la crainte d’être abandonné de Dieu ne tardent pas à ébranler les corps et les âmes.

Quand la rencontre entre les deux peuples que tout oppose se produit, le choc révèle chacun…

 

 

Commenter cet article