Peintures de guérison Navajos

Publié le par Wanampi

Les peintures de sable navajos (Arizona, USA) sont l'un des éléments les plus importants d'une cérémonie de guérison. Elles ne sont réalisées que par un "Medecine-Man", ou par ses apprentis sous sa responsabilité.

Des dessins complexes, illustrant un mythe fondateur de la communauté, sont tracés devant le patient sur le sol du Hogan (Hutte de cérémonie). A travers ce dessin, élaboré et coloré, dont les teintes noire, rouge, jaune, blanche et turquoise sont sacrées aux yeux des Navajos, les Etres Surnaturels sont contactés afin de rétablir l'harmonie perdue, cause de la maladie.

Un rituel de guérison dure de 2 à 9 nuits pendant lesquelles on réalise des mosaïques de sable, on chante, on danse pour la guérison. Comme les mandalas tibétains, ces peintures sont détruites aussitôt après la cérémonie.

Les peintures présentées ici sont fixées avec des résines et ont été réalisées pour être transportées et commercialisées. De légères modifications ont été faites dans les motifs afin de préserver le caractère secret / sacré des motifs d'origine. Les matériaux sont nobles : des grès blancs, rouges et jaunes, et des turquoises .

Water people (Peuple de l'eau)  Cette image complexe fait partie du « Shooting way » (la voie des armes), utilisée pour traiter ceux qui sont « frappé par la foudre » au sens propre ou figuré. Au centre, le lac, partant de lui, la croix centrale représente les tronc-pirogues (whirling logs) pris dans un tourbillon d'eau. A l'extrémité de chaque « Log » se trouve « Pollen boy on the sun », le fils du soleil invoqué dans les rituels masculins.   Partant aussi du centre : les quatre plantes sacrées. De part et d'autre quatre Thunders (Tonnerre) lancent des éclairs. De chaque côté des Thunders se tiennent des buffles (Water oxen) et des Humpbached Yeis (Yeis bossus) dont on sait qu'ils sauvèrent le héros voyageur des tourbillons d'eau qui emportaient sa pirogue-tronc (Whirling log).

Water people (Peuple de l'eau) Cette image complexe fait partie du « Shooting way » (la voie des armes), utilisée pour traiter ceux qui sont « frappé par la foudre » au sens propre ou figuré. Au centre, le lac, partant de lui, la croix centrale représente les tronc-pirogues (whirling logs) pris dans un tourbillon d'eau. A l'extrémité de chaque « Log » se trouve « Pollen boy on the sun », le fils du soleil invoqué dans les rituels masculins. Partant aussi du centre : les quatre plantes sacrées. De part et d'autre quatre Thunders (Tonnerre) lancent des éclairs. De chaque côté des Thunders se tiennent des buffles (Water oxen) et des Humpbached Yeis (Yeis bossus) dont on sait qu'ils sauvèrent le héros voyageur des tourbillons d'eau qui emportaient sa pirogue-tronc (Whirling log).

Publié dans Art Navajo

Commenter cet article