Les effets 3D de Kenny Williams Tjampijinpa

Publié le par Wanampi

Kenny Willimas Tjampijinpa 120x120 cm

Les dunes, qu'on appelle « tali », courent à travers le désert. C'est le territoire créé par les deux serpents, la femelle et le mâle, Kunyia et Liru. Kenny Williams est lié claniquement à cette histoire. Les deux Serpents, géants ancestraux, ont parcouru le territoire, leur trace est visible sous forme des longs couloirs qui séparent les dunes. Chaque fois qu'ils entraient enterre, un point d'eau naissait, de même lorsqu'ils en ressortaient. Cette eau miraculeuse permet aujourd'hui la vie dans le désert. Comme tous les ancêtres totémiques, ils ont reçu la loi de vie en société, un ensemble de règles, d'obligations et de tabous et l'ont transmise aux Hommes, leurs descendants. Ainsi Kunyia et Liru ont traversé le désert de concert, donnant naissance au relief. Cependant, plus la matière prenait forme, plus ils étaient dans les contingences du monde réel, et plus ils violaient la loi dont ils étaient eux-mêmes les gardiens. Il s'ensuivit de grands troubles et ce sont ces histoires qui forment le « dreaming » de Kenny. 

Le motif était traditionnellement tracé sur la peau ou gravé sur des objets en bois (boomerang, boucliers), voire peint sur les rochers.

Kenny Williams Tjampijinpa est le fils de Naata Nungurrayi et le jeune frère de Ronnie Tjampinjimpa, deux peintres de renom qui font partie des artistes aborigènes les plus collectionnés. Il est né en 1950 et sa famille a rejoint Papunya en 1963, amenée par l'une des patrouilles de la "Welfare indigenous patrol" (le service social chargé de regrouper les Aborigènes).

Adolescent lors de la sédentarisation de son groupe, il avait reçu les premiers enseignements du passage à l'âge d'homme. Il vécut ensuite à Balgo à la limite nord ouest du Grand Désert de sable. Il y retrouva des membres de son clan (Pintupis) qui s'y étaient établis et poursuivit son initiation. Il vit aujourd'hui à Kintore sur les terres ancestrales.

Son style soigné et traditionnel est très apprécié des collectionneurs. Comme beaucoup d'artistes hommes pintupi, son style a évolué vers des motifs linéaires, angulaires et cinétiques, inspirés par les peintures de corps et les gravures sur boucliers.

Le Totem de Kenny est le serpent Kunya (le python, pacifique et maternel, protecteur de ses œufs, selon les Aborigènes).

Pour en savoir plus sur les peintures : 0609306845

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article