Paroles d'Australien.

Publié le par Wanampi

En Australie, les incendies ont brûlé le masque de suffisance qui couvrait l' attitude arrogante d'ignorer les peuples traditionnels, ceux-ci même qui savent gérer l'énergie de la terre. Ils n'ont pas été autorisés à s'occuper de la terre pendant des centaines d’années et nous assistons maintenant aux pires incendies de tous les temps. Ces incendies ont été une tragédie totale, mais, espérons-le, ils attireront l'attention des dirigeants du pays dans la réalisation et la prise de conscience de la nécessité de travailler avec les anciens. Depuis longtemps les anciens disent «Ecoutez-nous», mais ils ont été ignorés. Il est temps d'apporter la sagesse du peuple qui gérait la terre auparavant.

peinture aborigène
Belinda Goldet Kngwarreye, Rêve de la prune du bush

Le financement de la lutte contre les incendies est allé à des gens qui savent comment éteindre les feux, mais qui ne savent pas comment travailler avec l'Esprit de la Terre, «the Land», qui ne travaillent pas avec les esprits du feu ou les esprits de l'eau, de l'air et de la terre. Cela doit changer, le message de ces incendies de brousse nous enseigne la nécessité d'écouter nos sages indigènes et de les laisser gérer à nouveau la terre. Leur sagesse ancienne doit être précieusement préservée et rendue publique.

Malheureusement, tant de paysages australiens ont été ravagés par les incendies de brousse au cours de ce dernier mois !


C’est avec une immense tristesse que nous voyons se restreindre les possibilités d’accéder à une nature pure et préservée.


Il a été estimé que jusqu'à deux milliards d'animaux ont été tués lors de ces incendies de brousse catastrophiques qui affectent presque toutes les régions de l'Australie.


Mon entreprise et moi-même avons personnellement été inondés d'emails et de messages de personnes du monde entier exprimant leur inquiétude ainsi que leur amour et leur soutien pour l'Australie, ses animaux et ses habitants. Beaucoup ont demandé ce qu'ils pouvaient faire pour aider.
À la suite de cela, j'ai changé le thème de ce bulletin d'information pour aborder la situation de crise des incendies de brousse.

Peinture aborigène d'Australie
Janet Goder Kngwarreye, fleurs médicinales sauvages


Nous n'avons pas encore pleinement compris les effets à long terme de cette tragédie sur les écosystèmes végétaux et animaux; les villages de campagne détruits; les effets de l'inhalation des particules fines de la fumée; la perte d'emplois, non seulement directement à cause des incendies, mais aussi à cause d'une forte baisse du tourisme, l'une des sources de revenus nationaux et d'emplois; le manque de nourriture et l’augmentation du coût de ce qui sera disponible.
 
Je suis tombé sur un nouveau terme aujourd'hui - «l’eco-anxiété», qui est assez palpable en ce moment ici en Australie.


Ce ne sont pas seulement les personnes qui ont été directement traumatisées par les incendies, ni les pompiers volontaires très courageux et héroïques qui luttent jour après jour contre les flammes dans une chaleur extrême, mais c’est aussi comme si tout le monde avait été touché par toutes les souffrances et les traumatismes.


Comme l'a dit un commentateur: «Il y a beaucoup d'émotions à vif par ici . Il y a des cicatrices sur notre paysage, des cicatrices sur notre population et des cicatrices que vous ne verrez pas. »
Cette eco-anxièté est également ressentie partout dans le monde avec des gens qui se connectent et observent le pouvoir destructeur et la force de la nature quand elle se déchaîne. Cela a créé un sentiment d'incertitude quant à l'avenir.

Peinture aborigène d'Australie
Jeannie Petyarre, fleurs médicinales sauvages, 75x56 cm

Ici en Australie, les incendies ont agi comme un énorme signal de réveil concernant la gravité du changement climatique et ses conséquences. L’année 2019, aura été à la fois l'année la plus chaude et la plus sèche jamais enregistrée en Australie. La sécheresse généralisée est une des raisons pour lesquelles les incendies ont été si graves. Il y a quelques jours, nous n’avons eu, pour la toute première fois, aucune pluie enregistrée en Australie - et c’est un très grand pays!
Je ne pense pas qu'après ces incendies, le peuple australien permettra au gouvernement d'être si réticent et nonchalant quant aux mesures à prendre pour s'attaquer aux problèmes du changement climatique. Le gouvernement fédéral actuel a vraiment eu la tête dans le sable à ce sujet.

Ces incendies ont amenés un puissant message avec eux et le timing est intéressant, survenant au moment ou les Aborigènes, «the Elders », les anciens, reviennent dans la visibilité, comme avec l'arrêt de l'escalade d'Uluru (Ayers Rock).


Ces appels au réveil de la conscience ont été quelques uns des aspects positifs découlant de la tragédie de ces incendies de brousse. Mais les feux ont également permis l'unification des gens et un déferlement de ce merveilleux aspect de l'humanité qui veut aider et servir. J’ai reçu tellement de merveilleux messages d’aide et de soutien de personnes de toute la planète qui veulent savoir s’ils peuvent faire quelque chose.

Bush medicine leaves par Gloria Petyarre
Bush medicine leaves par Gloria Petyarre 90x76 cm

Lors de précédentes catastrophes liées aux incendies de brousse, nous avons fait don de centaines et de centaines de bouteilles de Solaris à des zoos, des vétérinaires et des volontaires bénévoles de «Wires » (la plus grande organisation de sauvetage des animaux sauvages) qui ont travaillé avec des animaux blessés

Solaris contient trois remèdes, le principal étant Mulla Mulla qui soulage considérablement la peur émotionnelle et la détresse associées à la chaleur, au feu et au soleil. L'une des autres essences dans un autre composé, Fringed Violet, maintient la protection psychique d’un individu et est excellente pour les personnes qui ont été pompées par quelqu’un ou qui ont inconsciemment absorbé énergétiquement les émotions d'autres personnes ou environnements.
Encore une fois, nous avons été heureux de faire don de Solaris Essence à tout vétérinaire ou volontaires de WIRES traitant des animaux brûlés suite à ces incendies, il leur suffit de nous contacter.

«Nous avons besoin du dynamisme du monde sauvage. Nous n’aurons jamais assez de Nature» Henry David Thoreau.

Ian White, Élixirs de fleurs du bush australien

Traduit par Nadia Jacquemin, Centre de thérapie florale, Romans sur Isère, France. tél : 0608806032

Pour en savoir plus sur les Élixirs floraux du bush australien Pour en savoir plus sur les peintures : ICI

Pour en savoir plus sur les peintures : 0609306845

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article