Un épisode particulier, peut-être unique, de l'histoire de l'art

Publié le par Wanampi

"Old woman dreaming" Jean Nampinjimpa  (groupe/langage : Warlpiri  Acrylique sur toile - 123X94    VENDU


Expo - Vente - Conférences à Charmes sur Rhône (07) 

  C'est en 1981, lors de la grande exposition australienne « Perspecta 81 » de Sydney, que l'art aborigène fit son entrée dans le monde de l'art contemporain. Dix années plus tôt, les Anciens des tribus du désert sédentarisées de force, avaient accepté de transférer leur motifs sacrés sur les matériaux modernes. Cela avait été pour eux une énorme concession que de montrer à tous ces dessins par essence secrets, mais ils avaient eu alors l'intuition que la reconnaissance de leur culture et peut-être sa survie étaient à ce prix.

   La puissance symbolique de cette peinture du désert, venue du fond des âges, le potentiel créatif des peuples aborigènes éclatèrent au grand jour. Le succès fut immédiat, procurant à ces gens si durement malmenés par la colonisation, un bénéfice tant symbolique qu'économique.

  Lorsque les peuples du désert purent réinvestir leurs territoires ancestraux, il connurent un regain de spiritualité. Ils ramenaient avec eux la technique de l'acrylique sur toile. La peinture connut alors un grand développement dans plusieurs communautés du désert.

  Trois décennies plus tard, le mouvement contemporain de la peinture aborigène d'Australie est présent dans les musées et les collections privées du monde entier. Il constitue un épisode particulier, peut-être unique, de l'histoire de l'art, un moment de transition, une accélération du temps, où des chasseurs-cueilleurs comparables à nos ancêtres des grottes ornées ont déboulé dans notre époque matérialiste avec leur peinture sacrée, chargée de sens, vibrante, agissante, vivante. .  

  En 30 ans, en fonction des communautés, de leur histoire particulière et des générations de peintres, les artistes aborigènes ont su créer des univers picturaux variés, depuis la transcription fidèle des motifs ancestraux jusqu'à une interprétation affranchie dans les couleurs et les formes, mais toujours connectée aux mythes fondateurs du Temps du Rêve.

  Notre exposition vous propose de découvrir plusieurs de ces aspects très différents : des peintres confirmés et des peintres émergents, traditionnels ou novateurs, des toiles acryliques et de des ocres naturels, des artistes pintupis, warlpiris, pitjantjaras, kidjas.

  Trois conférences vous permettront d'entrer dans cet art qui témoigne d'une autre manière d'être au monde. 

Contenu et dates des conférences (entrée libre) 
"
Le samedi 7 juin à 17h : Un peuple sauvé par sa peinture  "Le dimanche 8 juin à 17h : La peinture titre de propriété et instrument politique   "Le samedi 14 juin à 17h : L'art médecin ou la peinture thérapeutique des Aborigènes

Publié dans ART D'AUSTRALIE

Commenter cet article