Ningura, Naata, kayi-Kayi, Nancy et les autres...

Publié le par Wanampi


Pour des raisons historiques, et jusqu’en 1990, la peinture aborigène contemporaine a été le fait des hommes. Puis en 94 fut lancé le projet de peinture féminine incluant des travaux collectifs et individuels. Beaucoup des femmes qui y participèrent étaient les sœurs, filles ou épouses de peintres déjà connus, elles avaient assisté les hommes dans leur travail pendant plusieurs années. Pendant longtemps, le fait que les femmes aborigènes ont leur propre champ spirituel avec leurs lieux, leurs cérémonies, leurs symboles, a été ignoré par les anthropologues, hommes pour la plupart. Il fallut attendre des chercheuses de terrain comme Barbara Glowzewski ou Françoise Dussart pour révéler toute la richesse de la spiritualité féminine.

Les femmes affirmèrent très vite leur propre style : la peinture appliquée finement, motifs libres, couleurs vives et variées, depuis la palette noire, rouge et blanche de Ningura Napurrula, qui décore aujourd’hui un plafond du musée Branly, jusqu’aux pastels de Kayi Kayi, les dorés de Nancy Gibson, les orangés hardis de Naata Nungurrayi.

Les thèmes sont ceux des grandes héroïnes du Temps du Reve, de leurs aventures à travers le désert, des éléments qu’elles ont créés, des cérémonies qu’elles ont initiées. Collines, points d’eau, éléments de rituels comme les cheveux tressés ou les b^atons cérémoniels sont représntés dans la trame narrative.

Le motif sacré est  d’abord tracé, puis affirmé d’une couche de peinture. Puis les femmes utilisent souvent une technique de remplissage par points (dots) qui structure toute la surface de la toile, laissant visible le dessin initial, le valorisant et créant un effet vibrant et pulsatile qui est le signe du sacré.

Naata Nungurrayi



Ningura Napurrula  réf 87





























Ningura Napurrula       (non disponible)





Nancy Gibson  152X122   réf 74







































 Kayi Kayi Nampijimpa 152X121 réf.1176






























    Nancy Gibson Napanangka    



 

 


  Mynima inmaku   152X46     Réf71

Publié dans ART D'AUSTRALIE

Commenter cet article

Ganaëlle FLAMENT 11/11/2008 17:30

Je vous remercie infiniment d'avoir répondu aussi ouvertement et favorablement à l'échange. Je suis en effet très intéressée par l'art Aborigène, et ravie d'avoir découvert par votre site d'aussi belles oeuvres réalisés par de grands artistes, dans le respect de leur art et de leur culture. Je serais ravie de vous rencontrer. N'hésitez pas à me contacter.Cordialement. Ganaëlle. 

Ganaëlle FLAMENT 11/11/2008 14:53

Je vous ai en effet emprunté cet article car il concerne un sujet qui m'intéresse pour mon mémoire. La source concernant le lien renvoyant ici est existante. Je suis désolée que le titre ait été mal saisie. J'ai rectifié mon article de façon à ce que l'on sache qu'il est de vous, et un lien vers votre site existe sur mon blog depuis déjà un bon moment. J'aimerais juste savoir si vous souhaitez que j'enlève complètement votre article de mon blog ou si vous m'autorisez à le laisser. Ma seule volonté est de partager les connaissances. Merci.