Dini Campbell Tjapaljarri

Publié le par Wanampi

DINI.JPG

Dini est l'une des figures majeures du mouvement de « Papunya Tula Artists ». Il naquit quelque part dans le bush à la frontière entre l'Australie de l'Ouest et le Territoire du Nord. Sa famille s'installa à la mission catholique de Balgo en 1950, où il travailla comme gardien de troupeaux. C'est lors de visites à sa famille à Papunya qu'il observa les Anciens qui y peignaient depuis 1971. A l'occasion de l'un de ses séjours, il fit partie de l'équipe qui assista Uta Uta Tjangala dans son oeuvre monumentale intitulée « Yumari » qui fest aujourd'hui dans la collection du Musée National d'Australie. Il ne semble pas que Dini ait peint à Balgo bien que l'activité artistique y ait démarré également, mais l'influence de Balgo (« linked dotting ») est repérable dans l'oeuvre qu'il produira pour « Papunya Tula Artists ».

C'est au début des années 80 qu'il s'installe et commence à peindre à Kintore où la communauté Pintupi a réinvesti son territoire ancestral et où à lieu, dans l'euphorie d'une spiritualité retrouvée, une intense activité artistique.

Le nom de Dini Campbell Tjapaljarri apparait à partir de 1982. IL peint les histoires de son territoire, les lacs Ngarru et Walaju, Panpartu et le point d'eau Naami dans le désert Gibson.

Il épouse Bombatu Napangati, une veuve, peintre également, qui avait deux enfants. Ensemble ils auront 4 autres enfants. A partir des années 90 Dini est l'un des peintres les plus en vue de Kintore.

Dini n'aimait rien autant que la vie dans le bush, marcher et chasser. Il peignit jusqu'à la fin de sa vie qui fut précoce (en 2000) en raison d'une santé défaillante, de l'alcool et de problèmes dépressifs. Auparavant, il avait aidé à s'installer, Tony Campbell Tjangala, l'un des fils de Bombatu.





37.JPG             Snake dreaming at Naami, acrylique sur lin, 100x50

Cette toile est l'une des dernières, elle représente le voyage du Serpent mythique depuis le territoire du nord jusqu'à Naami. Il traverse de vastes étendues, célébrant la terre et créant les formes du relief .

A la fin du voyage (à Naami, le  lieu  sacré de Dini), le Serpent est entré en terre laissant son esprit à la surface du sol, disponible pour conférer la vie aux êtres vivants dont les humains.

Les cercles représentent les trous d'eau et les arbres créés pendant le voyage du Serpent.



Publié dans ART D'AUSTRALIE

Commenter cet article