Esther Giles Nampijinpa, sur les traces de Nyurrapaya

Publié le par Wanampi

 

Esther Giles Nampijimpa , Rève du Hibou (183x152 cms) Acrylique sur lin  Cliquez sur l'image pour agrandir

Esther Giles Nampijinpa 180x150-copie-1

Cette toile se rapporte au rêve du hibou (Coreyuldo tjukurpa). Le grand cercle vibrant est, bien sûr, le point d'eau autour duquel l'histoire se situe. Les formes qui l'entourent figurent le relief de collines qui masque l'endroit. Les multiples lignes qui courent à travers la toiles sont, selon Esther,  « the big mob tali tali » c'est à dire « la grande équipe des dunes » . Le motif en forme de haricot est la tête d'une femme dont les cheveux ont été tressés serrés en vue d'une cérémonie.

Pendant le « Dreamtime » les hiboux ancestraux sont venus boire dans cette mare pendant leur voyage vers l'est. La cérémonie raconte comment toute la famille assoiffée de ces super hiboux, des grand-parents aux jeunes enfants, a fondu sur l'eau bienfaisante.

Il s'agit là du « dreaming » du frère d'Esther, celle-ci ayant hérité du droit à le représenter et à l'interpréter dans sa peinture.

 

1-05-2012-205.JPG

14 06 2012 083

 

 

 

Née vers 1945 dans le bush profond, demi sœur cadette de Nyurrapaya Bennett Nampitjinma aujourd'hui disparue, Esther gagne en assurance et en talent d'année en année. Elle livre des œuvres puissantes, chargées de tout l'héritage de sa parentèle.

 

 

Publié dans ART D'AUSTRALIE

Commenter cet article