Exposition DIJON 2010, "Peintres aborigènes du désert, Papunya et Utopia"

Publié le par Wanampi

La galerie d'Art l'Espace de Encadreur Christian Tiercin présente
à DIJON, 30 rue Charrue (près place des cordeliers)
l'exposition « Papunya et Utopia ,
peintres aborigènes du désert australien»
du jeudi 11 au dimanche 21 mars 2010 de 9h à 19h

Pour la troisième année, et en écho de l'exposition de l'automne dernier au musée François Pompon de Saulieu, l'art aborigène s'invite à Dijon.  Cette fois-ci, Christian Tiercin  vous propose de découvrir, à parts égales, les deux principaux courants artistiques d'Australie centrale.

100 2614
                    Jeannie Petyarre, bush medecine leaves


Nées à peu près à la même époque, les années 70, et nourries de la même tradition  ancestrale, les écoles de Papunya et d'Utopia ont cependant  affirmé chacune un style spécifique en fonction de leur histoire récente et des personnalités qui les ont marquées. Les deux courants interpellent des sensibilités différentes, mais l'une et l'autre, chargées de sens, nous font contacter un rapport à la terre et au cosmos qui est encore celui des peuples premiers. Les peintres, hommes et femmes nés dans le bush, dûment initiés, démontrent à quel point art, vie et spiritualité ont partie liée.

Thomas
                   Thomas Tjapaljatti, Tingari

Les Aborigènes d'Australie nous livrent sur des supports contemporains une forme vivante, non figée de leurs motifs rituels ancestraux qui rejoint parfois étonnamment l'art abstrait occidental. Une spiritualité vieille d'au moins 40000 ans nourrit cette expression, traditionnellement éphémère, que les peuples du désert, préservés de la culture occidentale jusqu'au XXè siècle, ont accepté de transférer sur nos supports pérennes depuis une trentaine d'années avec un  souci  d'harmonie et un talent qui les a fait entrer dans les plus prestigieux musées du monde, et notamment au Musée Branly.

Kayi kayi
                 Kayi Kayi Nampijinpa, Ngaripungu

« Papunya et Utopia» est une exposition importante par la qualité des oeuvres , parmi lesquelles celles de peintres mondialement connus, dont certains, âgés, comptent parmi les fondateurs du  mouvement.

Les toiles sont disponibles à la vente. Des conférences (entrée libre) seront associées à l'exposition pour permettre d'entrer dans la culture et l'histoire aborigènes et d'en appréhender les formes artistiques.
Pour toute information plus précise sur, les peintres présentés, les oeuvres, les conférences, n'hésitez pas à  contacter Christian Tiercin : 03 80 30 76 56

         
       


 Dijon 2 Conférences (entrée libre à l'Espace Encadreur, 30 rue Charrue à Dijon, mais à réserver  03 80 30 76 56 car nombre de places limité)
par Michèle Panhelleux de l'association « Wanampi art et tradition Vivants »

Le samedi 13 mars à 17 h : Peintres du Temps du Rêve
Une des portes que vous pousserez en visitant l'exposition « Papunya et Utopia » n'est autre que celle du « Temps du Rêve », car c'est toujours de cet espace-temps mythique, éternel et sacré qu'il est question dans l'art immémorial des Aborigènes. Que recouvre cette notion dans laquelle la peinture contemporaine plonge ses racines ?

Le dimanche 14 mars à 17h : Peinture de vie ou l'art médecin des Aborigènes.
Les Aborigènes ont une conception holistique du monde et de la santé. Le trouble individuel ou collectif est une perte d'harmonie qui interroge le social, le physique, le spirituel. Dans le maintien de cette harmonie ou son rétablissement, l'expression artistique (chants, danses, cérémonies et peintures) a sa place.

Le samedi 20 mars à 17 h  : Peintres du Temps du Rêve.  (voir ci-dessus)

A. Patsy Kemarre Lewis-copie-1 
Willy Tjungurrayi




























Patsy Kenarre Lewis (à gauche) bush flowers
Willy Tjungurrayi (à droite)  Tali tjuta
 
  

Publié dans Programme d'EXPOSITION

Commenter cet article