What is your skin ?... Les noms aborigènes... pas simple!

Publié le par Wanampi

Enfin le tabou suprême, qui nourrit beaucoup des mythes du Temps du Rêve, est entre gendre et belle-mère potentiels sans distinction de groupe éthnique ou d'âge. Ceux-là doivent se limiter à un minimum de contact bien qu'ils soient liés très étroitement par la fille/épouse et qu'ils aient des devoirs l'un envers l'autre.
Gabriella Possum Nungurrayi, fille de Clifford Possum Tjapaljarri, soeur de Lionel Possum Tjungurrayi et de Michelle Possum Nungurrayi

Gabriella Possum Nungurrayi, fille de Clifford Possum Tjapaljarri, soeur de Lionel Possum Tjungurrayi et de Michelle Possum Nungurrayi

Cet article, publié pour la première fois il y a 5 ans , est le plus consulté de ce blog, aussi, à tous ceux, apparemment nombreux, qui s'intéressent à la manière de vivre des peuples aborigènes de l'Australie,je conseille de lire :

PENTRES ABORIGENES, DU MOTIF TRIBAL à L'OEUVRE

Et si cet aticle vous a été utile, ce serait sympa de faire des liens. merci d'avance.       L'auteur.

Le "skin name" définit la position d'une personne par rapport à ceux qui l'environnent même s'ils appartiennent à un groupe éloigné. Ainsi quelqu'un qui a la même "peau" que vous sera votre frère ou votre soeur, et vous pourrez être avec elle ou lui dans des relations familières et fraternelles mais non sexuelles.

Si vous êtes en position de parent, vous êtes autorisé à une attitude de protection, d'aide ou d'autorité envers vos "enfants de peau". Si vous êtes êtes en position d'enfant vous devrez le respect à ceux qui sont vos "parents de peau".Si vous êtes en position d'époux potentiel par rapport à une personne, attendez-vous à des avances franches et décomplexées

Enfin le tabou suprême, qui nourrit beaucoup des mythes du Temps du Rêve, est entre gendre et belle-mère potentiels sans distinction de groupe éthnique ou d'âge. Ceux-là doivent se limiter à un minimum de contact bien qu'ils soient liés très étroitement par la fille/épouse et qu'ils aient des devoirs l'un envers l'autre.

La nomination des personnes dans le monde aborigène est compliquée. La plupart  sont baptisées et ont donc un prénom chrétien, mais parfois utilisent un prénom aborigène, phonétiquement proche du prénom chrétien. Elles ont également un nom de famille à consonance anglo-saxonne attribué par l'administration pour les besoins de l'état-civil. Tout ceci fonctionne comme chez nous. 

Et puis il y a aussi les "noms de peau" qui sont un système complexe qui régit les relations entre individus, règle les mariages et a un rôle important dans la vie rituelle.... Et je ne parle pas du nom secret que chacun reçoit à sa naissance et qui est un fragment de vers chanté qui raconte l'itinéraire totémique d'un ancêtre, car, pour les Aborigènes comme pour la bible, c'est le verbe qui se fait chair.

Mais revenons au nom de peau dont presque tous les peintres d'Australie centrale sont porteurs. Il est attribué en fonction de la lignée mais de façon très différente que dans notre système occidental : les enfants prennent le nom de leur grand-père paternel, qui se trouve, par la lignée maternelle,  être celui de leur  arrière arrière grand-mère.

What is your skin ?... Les noms aborigènes... pas simple!

Le cube imaginé par l'anthropologue Barbara Glowczewski est sans doute le moyen le plus simple pour s'y retrouver

Epoux (se) potentiel : une arête verticale + une horizontale (ligne verte)

Nomination par la mère : 4 arêtes horizontales à partir de la mère (ligne rose)

Nomination par le père :Une arête verticale allez et retour à partir du père (ligne bleue)

Angle opposé du cube : le grand interdit gendre/belle mère.

Exemple : Naata Nungurrayi

Naata  est fille deTampi Tampi Tjapaljarri  et de Wumaniya Nakamarra, elle est donc Nungurrayi, comme sa soeur Nancy Ross Nungurrayi tandis que son frère George (dit Haibrush, est Tjungurrayi (même nom au masculin).

Naata a eu deux maris : Pilmatatji puis à Shorty, tous deux Tjangala, comme il se doit. Elle est mère de deux peintres : Kenny Tjampijinpa (en bas à droite) et Tjitji Ross Tjampijinpa

Lorsqu'un non Aborigène est amené à avoir des contacts suivis avec une communauté, il recoit rapidement un nom de peau, pour que chacun le situe et établisse un mode relationnel avec lui. On lui attribue généralement le nom de celui ou celle qui l'a amené dans la communauté et qui devient alors son frère ou sa soeur.

Le système des noms de peau comportent des variantes selon les groupes ethniques.

- En Australie centrale: Arrente, Warlpiri, Pintupi, Luritja, il y a 8 sous-sections de " skin names". Les deux derniers y ajoutent la marque du masculin (nom commençant par TJ) et du féminin (noms commençant par N) ce qui fait 16 noms de peau.

- Les Pitjantjatjarras et les groupes de l'ouest du désert utilisent 6 sections,

- les Alyawarre du nord-est en utilisent 4.

Ci dessous, Kathleen Petyarre avec son motif "Lézard".  Petyarre est son nom de peau d'un système à 4 sections de la région d'Utopia (Alyawarre)

Contraints à la mobilité hors de leur territoire, les groupes du sud (Pitjantajrarra, Naatatjarra), ont adopté le système à 8 sections assez récemment pour pouvoir fréquenter les groupes Warlpiri et Pintupi. Ils n'utilisent que rarement leurs noms de peau.

Kathleen Petyarre. Petyarre est un nom de peau Alyawarre, sustème à 4 sections.

Kathleen Petyarre. Petyarre est un nom de peau Alyawarre, sustème à 4 sections.

Publié dans ART D'AUSTRALIE

Commenter cet article

wanampi 25/01/2016 17:40

Merci Baptou bg, de ce retour enthousiaste.

baptou bg 25/01/2016 08:35

super beau!

baptou bg 25/01/2016 08:35

super bo! j'ador