LIRE... Aborigènes, collections australiennes du Musée des Confluences

Publié le par Wanampi

51rq3j465tL__.jpgL'ouvrage est plus qu'un catalogue, la partie rédigée comporte quatre articles de fond correspondant à quatre sensibilités différentes, et donne un éclairage sur le phénomène de ce mouvement à la fois contemporain et multi millénaire.

Tragédies et résistances. Pierre Grundmann raconte deux siècles et demi de colonisation européenne, de spoliations et d'exactions diverses et les luttes menées par les Aborigènes pour la reconquête de leurs droits et territoires.

Aux sources de la création. Barbara Glowczewski, Jessica De Largy Healy et Arnaud Morvan nous expliquent le « dreaming », l'organisation sociale traditionnelle, et l'impact de l'occidentalisation et des exigences du marché sur l'évolution de la création artistique.

Une fenêtre sur le Rêve. Stéphane Jacob, nous conte l'histoire de Papunya et nous fait sentir avec beaucoup de lyrisme à quel point l'art aborigène parle à nos sens et à notre émotivité.

L'art aborigène à l'époque contemporaine. Wally Caruana rend compte de l'évolution du regard occidental sur ce mouvement et montre à quel point celui-ci est, depuis les premières œuvres jusqu'à aujourd'hui, engagé politiquement.

bush henDans le catalogue photos, quatre parties également : Terre d'Arnhem, Désert central et occidental, Kimberley et Détroit de Torres.

70 œuvres sont présentées et commentées. Cette partie fait la part belle à la Terre d'Arnheim (nombreux objets et  peintures sur écorces). Dans la partie Désert central, 17 toiles seulement mais parmi elles, des choses superbes, notamment une toile de Dorothy Napangardi, récemment disparue, une d'Abie Loy, toute en finesse, une fabuleuse Kathleen Petyarre et quelques autres aujourd'hui introuvables.

La toile ci-dessus (Bush Hen dreaming de Abie Loy Kemarre) sera présentée à notre expo de Lyon en septembre 

Un nouveau roman sur des Aborigènes vient de paraître : Enfant du Rêve

Commenter cet article