Naran, le messager de la pluie

Publié le par Wanampi

Lorsque la pluie tarde à venir on donne une cérémonie propitiatoire appelée "Kamdi", car, sans l'eau du ciel, il 'y a ni travail ni nourriture.  Les warlis honorent le dieu Naran. Les hommes et les femmes prennent part à ce rituel et en appellent au dieu, à la terre nourricière et aux nuages.

 

Jivya Soma Mashe peint la danse Kamdi

  .42x50cms, bouse de vache, farine de riz sur coton,

SAM 0581

Le dieu Naran, coiffé, annonce la bonne nouvelle de l'arrivée de la pluie. Les semailles pourront avoir lieu. On sème les grains de riz (en bas au centre) dont les pousses seront repiquées dans les champs.

 

Des hommes dansent avec des grelots aux pieds. Au milieu d'eux brûlent des bâtons d'encens.Des femmes portent des colliers de  fleurs.(en bas à droite et au centre à gauche)


C'est un temps de joie, on mange et on boit le todi, une boisson fermentée traditionnelle (en bas à gauche). L'entrée des maisons est décorée rituellement de l'empreinte du poing refermé (en haut au centre).


Des femmes préparent la farine de riz (au centre à droite).

 

 

,

Publié dans ART INDIEN ADIVASI

Commenter cet article