Paroles d'Aborigène : Michael Nelson Jakamarra

Publié le par Wanampi

mjn_small.jpg  

"Les peintures acryliques représentent vraiment la reconnaissance de la place des Aborigènes dans la société australienne. Pour moi, c'est un espace préservé dans la vision du monde dominante de la société occidentale" 

("Acrylic paintings really represent Aboriginal recognition of their place in Australian society. Aboriginal art is best though, in my mind, as a wedge into the dominant world-view of European society.")


"L'art autochtone (australien) n'est pas comme l'art occidental,les histoires que nous peignons sont faites pour être transmises à nos enfants.

Les non aborigènes, quand ils viennent voir nos peintures, doivent être prêts à apprendre quelque chose de notre culture"

("Aboriginal Art is different to Non-Aboriginal Art.  Our stories are given to us to carry and pass on to our children. Non-Abriginal people

have to be prepared, when they see our paintings, to learn something about Aboriginal culture."=

"Quand je peins, j'ai toujours mes enfants autour de moi (6 filles et un garçon), je leur parle des histoires de notre pays... Nous restons souvent assis autour du feu de camp à raconter des histoires. Je veux passer ma culture. Je suis fier de mon travail"

("When I paint I always have my children around me. I talk to them and tell them stories about our country. We often sit around the camp fire, telling stories. I want to pass on my culture. I'm proud of my work.")


Pour Michael l'art aborigène est aussi un outil politique qui doit appuyer les droits fonciers et l'autodétermination des  peuples.


Des réalisations prestigieuses (fresque du parlement de Canberra et de l'opéra de Sydney) ont donné à sa parole un grande résonnance.

 

Spiritualité, art et politique sont liés, il pense qu'une plus grande reconnaissance politique favorisée par l'art créera

plus d'espace pour l'expression spirituelle et favorisera une compréhension des croyances autochtones par les Occidentaux.

 

 

Jakamarra est né vers 1947 à Pikilyi (Vaughan Springs) près de Yuendumu où se croisent de nombreuses "Pistes du Rêve", qui déroulent chacune les vers chantés d'une histoire mythique. De ce fait Michael a des droits et des devoirs sur de nombreux "Rêves"

 

bmw.jpg

 

 

  Enfant, il fut déplacé avec sa famille à Yuendumu où il reçut une éducation religieuse qui lui donna accès à la culture occidentale. 


Après avoir été initié rituellement vers 13/14 ans, il travailla dans les exploitations alentour et s'instala avec sa femme Marjorie, à Papunya où ils résident toujours.

   

 

Michael-N.jpg

Michale N 2

Possum dreaming story, opéra de Sydney

 

                                                                                                           Kangaroo and emu,

Parlement de Canberra

 

Publié dans ART D'AUSTRALIE

Commenter cet article