Wandjinas et Gyorn-gyorns, esprits du Kimberley

Publié le par Wanampi


Dans la tradition des Wororas, des Ngarinyins et des Wunumbuls, Wandjina est l'être suprême, créateurs de toute vie.
Wallungunder, le "big boss" des Wandjinas vint de la voie lactée pour créer la terre et les peuples. Ces premiers humains s'appelaient les Gyorn-gyorns, Il n'avaient pas de loi ni de règles de parenté, ils erraient, perdus.
Wandjina vit qu'il pouvait faire quelque chose de ces gens. Il repartit dans la voie lactée et en ramena plusieurs Wandjinas à qui il donna le pouvoir du Serpent du Temps du Rêve, pour l'aider à enseigner le peuple Gyorn-gyorn.

 

W1.JPGGravure  de Donny Woolagoodja


   

Le Serpent du Temps du Rêve représente le pouvoir de la Terre-Mère et est appelée Ungud.
Chaque artiste connaît son ou sa place Ungud, lieu où il est né spirituellement. Les Wandjinas ont aussi créé les animaux et les esprits-enfants qui dorment dans les lieux Ungud dans tout le Kimberley et continuent à contrôler tout ce qui se passe sur terre, sur mer et dans le ciel.
Les peintres se passent les histoires et les motifs de mère en fille et de père en fils depuis la nuit des temps. Les plus anciennse images Wandjina et Gyorn-gyorn tracée sur la pierre, remontent à 20 000 ans.
Les images Gyorn-gyorn, longues silhouettes humaines aux côté des Wandjinas massifs à gros yeux, furent appelées par les gudiyas (les non aborigènes) qui les découvrirent dans les grottes, figures Bradshow.

 

W2.JPGGravure  de Donny Walagoodja

 

" Le Wandjina appartient à notre peuple depuis bien longtemps. Il a créé nos lois. Nous devons encore obéir à ces lois aujourd'hui. Nos jeunes gens connaissent leur culture, je les incite à les conserver. S'ils ne le font pas, les Wandjinas mourront et les gens aussi. C'est pour maintenir la vie que nous peignons les Wandjinas. Si les gudiyas (les non aborigènes) ont un Wandjina, il peut leur apporter une bonne vie, s'ils le traitent avec respect. Ils doivent le regarder souvent. L'esprit est là. Dans les temps anciens, seuls quelques initiés pouvaient peindre Wandjina. Mais à présent, nous sommes les derniers et nous le peignons pour garder son esprit vivant. C'est sa dernière et seule chance"
                                                                                  Donny Walagoodja,  peintre Worrora

 


Pétroglyphes (Figures Bradshaw)

Bradshaw7

Publié dans ART D'AUSTRALIE

Commenter cet article