Yilpi Marks, du batik à l'acrylique

Publié le par Wanampi

1

"Bush medecine leaves"
Acrylique sur toile
60X60
vendu

















2
"Ceremonials grounds"
acrylique sur lin
60X60

vendu


























3

"Sand dunes country"
60X87
Acrylique sur toile
vendu














Les créations de Yilpi (acrylique sur toile) doivent-elles plus à l'influence du batik ou aux motifs traditionnels hérités du temps du Rêve ? Le merveilleux est que le hasard des ligatures ou du plissage de la soie propre au batik créent des cercles, des lignes, des vibrations assez proches des motifs des motifs de l'iconographie aborgène du désert. Comment s'étonner que cette technique amenée à Ernabella, puis à Utopia dans les années 70 ait connu un immense succès auprès des femmes de ces communautés?
Les unes et les autres accèdèrent rapidement à la peinture acrylique sur toile mais l'influence du batik devait leur donner, dans les motifs et les couleurs, une légèreté et une liberté auxquelles les autres communautés n'accèderont que progressivement.

  Cette créativité très affranchie devait faire le succès de la grande Emily Kame Kngwareye, qui s'est rendue célèbre par son batik puis par sa peinture.

Vous retrouverez chez Yilpi Marks, les "patterns" traditionnels réinterprétés :

- le cercle concentrique ( Tableau 1),

- le plan symbolique du territoire (Tableau 2),

- Les dunes de sables rectilignes caractèristique du désert (tableau 3),

chacun de ces tableaux étant constitué de milliers de feuilles de Yam, cette plante nutritive et médicinale honorée par les femmes du désert et symbole de fertilité.

 

 

Publié dans ART D'AUSTRALIE

Commenter cet article