Bonne nouvelle : Il y a encore des nomades dans le désert australien!

Publié le par Wanampi

Rêveurs, mes frères, nostalgiques du bon sauvage,  mélancoliques du paradis perdu de nos origines, réjouissons-nous! La vie merveilleuse des chasseurs cueilleurs n’est pas éteinte dans le désert d’Australie.
058-copie-1.jpgLes habitants de Kiwirrkura l'affirment, deux groupes d'une dizaine de personnes chacun vivent à  l'heure actuelle à la manière ancestrale c'est à dire se nourissent de la chasse et de la cueillette, se déplacent au rythme des saisons, et nomadisent en suivant les itinéraires  ancestraux.


On pensait que le tout dernier groupe était "sorti" du désert en 1984 à la suite du dècès de son patriache, les journaux avaient alors rapporté l'évènement sous le titre "The last tribe". Vraisemblablement, ils se trompaient.


Kiwirrkura est une communauté de pintupis située à 800 kms à l'ouest d'Alice Springs en plein désert Gibson. Les deux groupes nomades  repérés sont des pintupis qui leur sont apparentés. Ils ont eu de rares et brefs contacts avec eux à des moments où l'eau manquait cruellement par l'action combinée de la sècheresse et de la pollution par les déjections des chameaux.

Les gens de Kiwirrkurra sont à la fois admiratifs et craintifs à leur égard, ils leur prêtent des pouvoirs magiques particuliers.


Ces groupes errants n'ignoreraient nullement l'existence de notre merveilleuse société d'abondance et de technologie, mais ils auraient fait le choix du mode de vie ancestrale ne s'encombrant ni de biens ni de vêtements, et honorant les sites sacrés des chemins du Rêve comme l'a fait leur peuple depuis des millénaires.


SAM_0353.JPG

Thomas Tjapaljarri, "Tingari ancestors", 200x150

Publié dans ART D'AUSTRALIE

Commenter cet article