Peinture X ray, l'art des grottes

Publié le par Wanampi

Art aborigène

La tradition de l'art « rayons X » dans l'art aborigène s'est développée il y a des milliers d'années. et elle continue de nos jours. Comme son nom l'indique, le style X ray représente des animaux ou des figures humaines dans lesquelles les organes internes et les structures osseuses sont clairement visibles.

L'art  X ray présente des images sacrées d'êtres surnaturels ancestraux ainsi que des images profanes représentant des poissons et des animaux qui étaient et sont encore d'importantes sources de nourriture. Dans de nombreux cas, les peintures montrent des espèces de poissons et de gibier de la région. À travers la création d'art rayons X, les peintres aborigènes expriment leurs relations continues avec les mondes naturel et surnaturel.

Art aborigène

Les hachures serrées, croisées, tracées avec un fibre végétale, ont le même sens que le pointillisme de la peinture du centre de l'Australie, elles magnifient l'œuvre et expriment la vibration de la terre et sa sacralité.

Art aborigène

Pour créer son image, l'artiste commence par peindre la silhouette de la figure, souvent en blanc, puis ajoute les détails internes en rouge ou en jaune. Pour les peintures rouges, jaunes et blanches, l'artiste utilise des pigments ocres naturels extraits de gisements minéraux, tandis que le noir est extrait du charbon de bois. Les plus anciennes images montrent la colonne vertébrale, les côtes et les organes internes des humains et des animaux. Les exemples ultérieurs incluent également des caractéristiques telles que les masses musculaires, la graisse corporelle, les nerfs optiques et le lait maternel chez les femmes. Certaines œuvres créées après le contact européen montrent même des fusils avec des balles visibles à l'intérieur !!

Art aborigène

Les peintures  X ray se font principalement dans les grottes peu profondes et les abris sous roche de la partie ouest de la Terre d'Arnhem, dans le nord de l'Australie. L'une des peintures parmi les plus connues se trouve à Ubirr, qui fut un site de regroupement pendant la saison des pluies annuelle. Mais des exemples similaires se trouvent dans toute la région, y compris le site d'Injaluk près de la communauté de Gunbalanya (également appelée Oenpelli), dont les artistes aborigènes contemporains continuent de créer des œuvres dans la tradition des rayons X.

Publié dans ART D'AUSTRALIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article